image

"La séduction représente la maîtrise de l’univers symbolique, alors que le pouvoir ne représente que la maîtrise de l’univers réel."

La seule manière de résister au mondial,
c’est la singularité.

Jean Baudrillard

Jean Baudrillard

Agencement d’oeuvres correspondantes

mardi 6 mars 2007, 19h53 PARIS (AFP) - Le sociologue et philosophe Jean Baudrillard, mort mardi à Paris à l’âge de 77 ans des suites d’une longue maladie, a porté pendant 40 ans un regard féroce sur la société de consommation, dont il a dénoncé l’insignifiance et prophétisé le déclin.

l’émission Réplique avec Alain Finkielkraut France Culture

Jean Baudrillard (né le 20 juin 1929 à Reims et mort le 6 mars 2007 à Paris), était germaniste de formation. Il était un sociologue et philosophe français reconnu et célèbre dans le monde entier pour sa critique des médias et de la société de consommation.

Il est couramment rangé dans les penseurs de la « post-modernité », ce qui lui a valu un certain nombre de critiques, aussi bien à gauche, où on a pu critiquer son apparent manque d’engagement et prétendu « apolitisme », et à droite, pour des motifs plus traditionnels et conservateurs.

Sa pensée, qui a fortement évolué depuis la publication, à la fin des années 1960, du Système des objets et de La Société de consommation, s’est concentrée sur la notion de « disparition de la réalité », ce qui l’a rendu hermétique à un certain nombre de personnes — bien que sa philosophie n’ait rien à voir avec un quelconque hermétisme délibéré.

A l’égal d’autres penseurs, tels Jacques Derrida, son influence au sein du système universitaire français est resté, pour l’instant, restreinte, bien qu’il soit une référence majeure dans certains milieux philosophiques, artistiques et politiques outre-atlantique.


La séduction est de l’ordre du rituel,
le sexe et le désir de l’ordre du naturel.
La séduction représente la maîtrise de l’univers symbolique,
alors que le pouvoir ne représente que la maîtrise de l’univers réel.

La séduction représente la maîtrise de l’univers symbolique,
alors que le pouvoir ne représente que la maîtrise de l’univers réel.

La tristesse de l’intelligence artificielle
est qu’elle est sans artifice, donc sans intelligence.

Cool Memories - 1980-1985

Certaines femmes ne rêvent que de gagner un homme.
D’autres, plus rares, ne rêvent que de les perdre.

Cool Memories - 1980-1985