image
"La vérité monte d’un coup d’aile jusqu’au symbole." Emile Zola - Extrait de la Lettre à Henry Céard sur Germinal

Symboles & métaphores, par Roger Pouivet

Un symbole est un objet, un fait ou un élément évoquant, dans une société donnée, par une correspondance analogique, formelle, naturelle ou culturelle, une signification abstraite, quelque chose d’absent ou d’imperceptible de prime abord qu’il évoque ou représente et dont le signifiant a un lien naturel avec le signifié.

Le philosophe américain Nelson Goodman a suggéré que le monde s’appréhende comme un ensemble de mots et de symboles parmi d’autres versions possibles. Au lieu d’être un donné, le monde présente une construction, ou plutôt une perpétuelle reconstruction au gré de la culture et de l’histoire des humains. Parmi eux, les philosophes, les scientifiques et les artistes procèdent activement à sa "reconception".

Roger Pouivet - extrait des vendredis de la philosophie par François Noudelmann - France Culture.

Roger Pouivet professeur à l’université de Nancy 2
auteur de "Qu’est-ce qu’une œuvre d’art", Vrin 2007
et "Lire Goodman", éd. de l’Eclat 1992


Alain
"Nous disons que les corps célestes obéissent à la loi de Newton ;
cela signifie qu’ils suivent des paroles comme les enfants sages.
Mais ce n’est qu’une métaphore ? Sans doute ;
mais la métaphore est enfermée dans le mot loi.
L’algébriste veut échapper à la métaphore, et retrouve la fonction, autre métaphore.
Les métaphores nous pressent, comme les ombres infernales autour d’Énée. Et ces pensées mortes doivent revivre en chaque enfant, comme le mythe du Léthé l’exprime, métaphore sur les métaphores.
Et ceux qui méprisent les jeunes métaphores, nous les nommons pontifes,
c’est-à-dire prêtres et ingénieurs par une double."

Propos, 1921, p. 333-334.


Nelson Goodman : La fabrique des mondes

Le philosophe américain Nelson Goodman a suggéré que le monde s’appréhende comme un ensemble de mots et de symboles parmi d’autres versions possibles. Au lieu d’être un donné, le monde présente une construction, ou plutôt une perpétuelle reconstruction au gré de la culture et de l’histoire des humains. Parmi eux, les philosophes, les scientifiques et les artistes procèdent activement à sa "reconception".