image
"La pornographie, c’est l’érotisme des autres."
André Breton
"Ce qui est en jeu, dans l’érotisme,
c’est toujours une dissolution des formes constituées."

Georges Bataille

Poésie érotique

Dévergondage et voyage érotique à travers les lectures de poèmes lus par Florence Bodt et Sylvie Gravaniat. Entretien avec Jean-Paul GOUJON, auteur de « Anthologie de la poésie érotique » aux éditions Fayard. "Là-bas si j’y suis", émission produite et animée sur France Inter par Daniel Mermet

- Laisser un commentaire

"L’érotisme est l’une des bases de la connaissance de soi,
aussi indispensable que la poésie."

Anaïs Nin

"L’érotisme, ce triomphe du rêve sur la nature,
est le haut refuge de l’esprit de poésie, parce qu’il nie l’impossible."

Emmanuelle Arsan

"L’érotisme n’est pas seulement désir du corps,
mais, dans une égale mesure, désir d’honneur.
Un partenaire que nous avons eu, qui tient à nous et qui nous aime,
devient notre miroir, il est la mesure de notre importance et de notre mérite."

Milan Kundera - Extrait de Risibles amours

............................................................................................. Dévergondage et voyage érotique à travers les lectures de poèmes lus par Florence Bodt et Sylvie Gravaniat.

Entretien avec Jean-Paul GOUJON,
auteur de « Anthologie de la poésie érotique » aux éditions Fayard.

Rassemblant plus de 900 poèmes s’échelonnant du XVe siècle au milieu du XXe siècle, cette Anthologie de la poésie érotique française se veut la première à essayer d’être complète.

On y trouvera en effet aussi bien les poètes les plus célèbres (Villon, Ronsard, Malherbe, Voltaire, Gautier, Baudelaire, Verlaine, Mallarmé, Rimbaud, Apollinaire, etc...) que d’autres moins connus (Eustache Deschamps, Théophile de Viau, Régnier, Motin, Maynard, Claude Le Petit, Glatigny, Louÿs, Jarry, etc.) voire assez inattendus (Jules Verne). Surtout, quantité d’auteurs anonymes y côtoient une paralittérature d’ordinaire laissée de côté par les anthologies : chansons de salle de garde et de carabins, airs folkloriques ou populaires, couplets " potachiques ", etc.

Toutes ces compositions, parfois très anciennes et inédites, ne sont pas les moins prenantes ni les moins épicées. Elles sont regroupées sous des rubriques thématiques - et par ordre chronologique -, qui présentent un panorama aussi divers que pittoresque : mariage, cocufiage, vérole, cléricalisme, politique, sociologie, pastorales, anatomie, techniques, misogynie, hétérodoxie, homosexualités, rêves, parodies, cauchemars, tombeaux...

Une préface copieuse et nourrie de citations a pour but de donner au lecteur, en guise d’introduction, une Histoire de la poésie érotique française, qui en fasse mieux saisir à la fois les grandes lignes et le développement historique. Ainsi le panorama que Jean-Paul Goujon propose se caractérise-t-il à la fois par sa variété et par sa richesse. Il permet surtout de mesurer l’intensité inhérente à toute notre poésie érotique : cette soudaine et si particulière force qu’acquiert le langage dans la forme bien définie qu’est le poème.

Rien de plus explosif et, parfois, de plus irrésistible, que ces vers qui parcourent toute la gamme du lyrisme érotique, de l’obscénité la plus provocante ou la plus jubilatoire à la rêverie la plus insistante, à la hantise charnelle la plus éperdue.

Jean-Paul Goujon, professeur à l’Université de Séville, est l’auteur de nombreux travaux et publications, en particulier de diverses biographies d’écrivains 1900 : Renée Vivien, Jean de Tinan, Léon-Paul Fargue et Pierre Louÿs (prix Goncourt essai en 2002 obtenu pour cette biographie, Mille Lettres inédites de Pierre Louÿs à Georges Louis, qui a obtenu le prix Sévigné, et Dossier secret Pierre Louÿs-Marie de Régnier).