image
"La Nona Ora" - étude d’après Maurizio Cattelan 2007 huile sur toile 45/30 cm " Pour être vaincu, le pouvoir doit être abordé, récupéré et reproduit à l’infini." Maurizio Cattelan

La Neuvième heure (La Nona Ora), créé en 1999, une effigie, en cire et grandeur nature, du pape Jean-Paul II terrassé et cloué au sol par une météorite

Maurizio Cattelan est un artiste italien né à Padoue en 1960. Il est un des artistes contemporains les plus collectionnés actuellement. Il vit et travaille à New York.

Entrenant une allure recherchée de mythique ragazzo italien, il est devenu aujourd’hui une superstar de l’art contemporain, un recordman des enchères dans les salles de vente, un surréaliste du troisième millénaire et un agitateur professionnel.

Maurizio Cattelan, le bouffon du monde de l’art, fait une tentative radicale pour ridiculiser les principes sur lesquels l’artiste opère sans heurts dans la société.

Il a choisi la position privilegiée - mais également ambiguë - de provocateur notoire afin de dénoncer les moeurs hypocrites qui facilitent le flux soporifique et régulier d’idées et de liquidités dans le monde de l’art contemporain. Le Pape ecrasé par une météorite ( La Nona Ora 1999 )... : les personnages créés par Cattelan sont à la fois caricaturaux et tragiques.


Pour l’Église catholique, l’infaillibilité pontificale est un dogme selon lequel le pape ne peut se tromper lorsqu’il s’exprime ex cathedra (c’est-à-dire en tant que Docteur suprême de l’Église et en engageant sa pleine autorité apostolique), et ce, en matière de foi et de morale.

Ce dogme, dont les origines sont anciennes, a été défini solennellement en 1870 lors du Ier concile du Vatican.

La constitution dogmatique Lumen gentium (21 novembre 1964) proclamée par le 2e concile du Vatican, explicite :

« Le Pontife romain, chef du collège des évêques, jouit, du fait même de sa charge, de cette infaillibilité quand, en tant que pasteur et docteur suprême de tous les fidèles, et chargé de confirmer ses frères dans la foi, il proclame, par un acte définitif, un point de doctrine touchant la foi et les mœurs. »

Un pape peut invoqué l’infaillibilité pontificale lorsqu’il proclame un dogme. Cela ne s’est produit qu’une seule fois depuis 1870, pour le dogme de l’Assomption de la Vierge Marie, proclamé par le pape Pie XII en 1950. Le pape emploie aussi l’infaillibilité pontificale en matière de mœurs : ce fut fait en 1968 par Paul VI dans l’encyclique Humanae Vitae condamnant la contraception artificielle, et en 1995 par Jean Paul II dans l’encyclique Evangelium vitae condamnant l’avortement provoqué et l’euthanasie.


correspondances

Dieu du ciel

"Dieu est pire ou plus loin que le mal.
C’est l’innocence du mal."

Georges Bataille

les "Lumières"

« C’est l’opinion qui gouverne le monde,
et c’est à vous de gouverner l’opinion. »

Voltaire à d’Alembert en 1767

André Comte-Sponville

"Toute angoisse est imaginaire ; le réel est son antidote."
André Comte-Sponville