image
"Aimer sans doute est le possible le plus lointain."
Georges Bataille

Georges Bataille

Michel Foucault disait de lui :
« On le sait aujourd’hui : Bataille est l’un des écrivains les plus importants de ce siècle »

L’œuvre de Bataille, figure de l’irrespectueux, de celui qui aiguise l’irrévérence, a donné naissance à un mythe. Cette dimension mythique est en bonne part le fait du scandale : Bataille est surtout connu pour avoir écrit des livres érotiques.

Elle est aussi le fait du mystère : il y a chez Bataille une tendance à l’occultation qui trouvera sa forme achevée dans la création de la société secrète « Acéphale ». À quoi s’ajoutent les ambivalences du personnage : il est à la fois un bibliothécaire austère et un assidu des maisons closes et surtout il mêle des domaines considérés comme incompatibles : l’érotisme et la religion.

Bataille est un homme hanté par la mort et la souillure, dont la vie est faite d’un mouvement « de va-et-vient de l’ordure à l’idéal et de l’idéal à l’ordure ».

La force subversive de son œuvre, encore trop souvent réduite à ses aspects scandaleux, réside plutôt dans cet effort de ne rien laisser en dehors de la pensée, et donc d’y faire entrer ce qui la perturbe, l’interrompt ou la révulse, ce que Bataille appelait « l’hétérogène ».

Extrait de l’émission "Une vie , une oeuvre" -France Culture par Catherine Pont-Humbert - Réalisation : Gilles Davidas

Avec

Christian Limousin enseignant, écrivain, guide à Vézelay

Francis Marmande. auteur de Bataille politiqueéd. Presses Universitaires de Lyon et de L’Indifférence des ruines éd. Parenthèses

Jean-Jacques Pauvert éditeur, auteur de mémoires La Traversée du livre éd.Viviane Hamy

Michel Surya directeur de la revue Lignes, auteur d’un esai-biographie Georges Bataille, la mort à l’œuvre éd. Gallimard