image
« L’esprit et l’intelligence ne peuvent rien
contre le poing et la brutalité.
Elfriede Jelinek

Elfriede Jelinek

Née le 20 octobre 1946 à Mürzzuschlag en Styrie, Elfriede Jelinek passe son enfance à Vienne. À l’initiative de sa mère, elle apprend le violon, l’orgue, le piano. À 16 ans, elle entre au Conservatoire de musique de Vienne.

Trois ans plus tard, désespérée à l’idée de décevoir sa mère sur ses talents de musicienne, elle sombre dans la dépression. Marquée par un père juif socialiste qui sombre dans la folie (il meurt dans un hôpital psychiatrique en 1968) et une mère catholique très autoritaire, elle se tourne vers la littérature pour exprimer sa révolte contre l’autorité. Son premier roman paraît en 1970.

Elle connaît son premier succès international avec ’La Pianiste’ (1983) , adapté au cinéma en 2001, et son roman ’Lust’ (1990) s’est vendu en Allemagne à plus de 150.000 exemplaires. Outre des pièces de théâtre, elle a écrit des poèmes, des romans, des scénarios pour le cinéma et la télévision ainsi que des pièces radiophoniques.

Elle a reçu une dizaine de prix littéraire, dont le prestigieux Prix Heinrich-Böll de Cologne (1986) et le prix de théâtre de Berlin (2002). Elle est aussi la traductrice de Thomas Pynchon, Georges Feydeau, Eugène Labiche...

Elle se révèle profondément engagée politiquement et les agressions dont elle a été souvent l’objet dans son pays natal ne la font pas reculer. Elfriede Jelinek s’est retirée de la vie publique en 1996, après que le dirigeant d’extrême-droite Joerg Haider eut publiquement dénigré son oeuvre, traitant ses écrits -sombres et souvent fortement connotés sexuellement- de ’bas’ et ’immoraux’.

En février 2000, elle avait interdit qu’on joue ses pièces en Autriche pour protester contre l’entrée de l’extrême droite au gouvernement autrichien.

En octobre 2004, elle a reçu le prix Nobel de littérature et tout de suite souhaité que sa consécration ne soit pas portée au crédit de son pays.

Au Nobel, 34 femmes seulement ont été distinguées sur un total de 748 lauréats, soit 4,5%

Une chronologie biographique sur le site de Lire.

son site http://ourworld.compuserve.com/homepages/elfriede/