image

Philosophie de l’art.

L’oeuvre d’art naît du renoncement de l’intelligence à raisonner le concret.
Albert Camus - Extrait de Le mythe de Sisyphe

Jean clair : anatomie de la mélancolie

"La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste. "
Victor Hugo

Maurice Merleau-Ponty : l’oeil et l’esprit

"L’Oeil et l’esprit"est le dernier écrit que Merleau-Ponty put achever de son vivant. Installé, pour deux ou trois mois, dans la campagne provençale, non loin d’Aix, au Tholonet, goûtant le plaisir de ce lieu qu’on sentait fait pour être habité, mais surtout, jouissant chaque jour du paysage qui porte à jamais l’empreinte de l’oeil de Cézanne, Merleau-Ponty réinterroge la vision, en même temps que la peinture.

Boris Cyrulnik : L’invention de l’art

"Le bonheur n’est jamais pur. Pourquoi faut-il que, si souvent, une bouffée de bonheur provoque l’angoisse de le perdre ? Sans souffrance, pourrait-on aimer ? Sans angoisse et sans perte affective, aurait-on besoin de sécurité ? Le monde serait fade et nous n’aurions peut-être pas le goût d’y vivre. »
Boris Cyrulnik

Bergson : à quoi vise l’art ?

L’art vise à imprimer en nous des sentiments
plutôt qu’à les exprimer.

Henri Bergson

Georges Didi-Huberman

« Savoir regarder une image, ce serait, en quelque sorte,
se rendre capable de discerner là où elle brûle,
là où son éventuelle beauté réserve la place d’un « signe secret »

Georges Didi-Huberman

Nelson Goodman : La fabrique des mondes

Le philosophe américain Nelson Goodman a suggéré que le monde s’appréhende comme un ensemble de mots et de symboles parmi d’autres versions possibles. Au lieu d’être un donné, le monde présente une construction, ou plutôt une perpétuelle reconstruction au gré de la culture et de l’histoire des humains. Parmi eux, les philosophes, les scientifiques et les artistes procèdent activement à sa "reconception".

Adorno : à l’écoute de l’oeuvre

"L’art pour Adorno est ce qui, à l’intérieur de la civilisation et dans un monde rationnalisé et administré, conserve la positivité d’une expérience où on peut en quelque sorte se déprendre de soi en cherchant à s’identifier à l’œuvre - expérience d’une déprise qui échappe à la manipulation de l’industrie culturelle, de la projection sur le chef ou sur l’autre (l’autre en général et, en général, pour le rejeter) - expérience où l’on parvient à se modifier soi-même."

Arthur Danto : la fin de l’art ?

Le philosophe états-unien Arthur Danto est non seulement l’un des plus importants théoriciens de l’art mais aussi un critique influent

Deleuze & l’art

"...porter la vie à l’état d’une puissance non personnelle..."
Gilles Deleuze

Bourdieu : Les jugements de goût

La télévision a une sorte de monopole de fait sur la formation des cerveaux d’une partie très importante de la population.
Pierre Bourdieu

Daniel Cordier : "Les désordres du plaisir"